Quels sont les premiers résultats du label BBC en maison bois ?

photo maison BBC en bois ossatureQuand on achète un logement labellisé BBC (bâtiment basse consommation), y compris pour une maison en bois, c’est dans le but de diviser par 5 sa consommation énergétique et de profiter d’un nombre d’avantages fiscaux.

Lors de son lancement, la RT 2005 imposait une consommation moyenne d’énergie primaire (bois, électricité, gaz ou autre) de 150 kWh/m2 par an, soit près de la moitié de la règlementation thermique précédente mais néanmoins bien supérieure aux autres labels européens de basse consommation (PassivHaus et Minergie).

Avec les lois Grenelle 1 et 2, la RT 2012 imposera un seuil de consommation moyenne d’énergie primaire d’une maison à 50 kWh/m2 par an et sera obligatoire pour toute construction en bois comme en béton dès le 1er janvier 2013. Plus d’infos sur la construction de maison RT 2012 BBC en bois.

Sans attendre 2013, les pouvoirs publics ont mis en place des avantages fiscaux via le label BBC-Effinergie.
Si l’obtention d’un tel label basse consommation entraine souvent un surcoût de construction de 15 à 25% en traditionnel, ce n’est heureusement pas le cas pour les constructeurs de maisons en ossature bois. Voici un exemple de plans et tarifs de maison en bois BBC.


Les incitations fiscales pour l’achat d’une maison BBC en bois

En 2010, une maison en bois BBC-Effinergie bénéficiait d’un crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt de 40% sur les sept premières années, soit un véritable progrès face au standard RT 2005 (30% la première année et 15% les quatre suivantes).
L’ancien PTZ, remplacé en 2011 par le PTZ+, offrait au primo-accédant une majoration de 20 000€ quand il faisait l’acquisition d’une maison en bois BBC. A cela pouvait s’ajouter, selon la zone de construction et le principe constructif (ex : logement en ossature bois), des exonérations partielles ou complètes de la taxe foncière jusqu’à cinq ans.

L’impact du label BBC-Effinergie sur la construction de maison bois

Entre 2009 et 2010, les demandes de certifications BBC-Effinergie auprès du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable ont été multipliées par 10, dépassant le seuil de 20 000 dont les constructions de maison en bois ont été les grands bénéficiaires.
Cela s’est confirmé lors du concours du label CQFD en Mars 2010 ou la quasi-totalité des lauréats étaient des constructeurs de maisons en ossature bois.

Le point faible du BBC pour la consommation de votre maison

Le principal reproche fait au label français BBC-Effinergie par certains spécialistes de la construction bioclimatique en matériaux renouvelables (bois, paille, roseau) est l’absence de la consommation des appareils électriques comme avec PassivHaus en Allemagne.
Mais d’autres spécialistes rétorquent qu’on ne peut pas engager la responsabilité du constructeur de maison bois pour le comportement de ses occupants : car rien n’empêche un propriétaire de maison BBC, une fois la réception signée, d’aller acheter un frigo américain, des lampes halogènes, un gros aquarium d’eau de mer et de mettre la température de consigne à 24 degrés.

Qui délivre le label BBC-Effinergie de votre logement

Dans le secteur de l’immobilier d’habitat, il existe trois certificateurs accrédités par le Cofrac :

  • Cerqual : maisons en secteur diffus et groupés, ainsi que logements collectifs
  • Cequami : maisons en résidence individuelle et secteur diffus
  • Promotelec : tous types de logements confondus

Chaque maison doit subir le test de la porte soufflante (ie. Blower Door) qui vérifie son étanchéité à l’air. La qualité et la rigueur de la pose du film pare-vapeur, ainsi que l’isolation des menuiseries extérieures (bois ou PVC), ont un impact direct sur le succès du test.

Attention à certains constructeurs de maisons qui proposent un « niveau BBC » plutôt que le « label BBC ».

 Pour aller plus loin que le BBC dans votre résidence

Si vous souhaitez dépasser le label BBC, vous pouvez exiger de votre constructeur de maison qu’il vous fournisse une enveloppe passive, c’est-à-dire ayant un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh/m2 par an.
Et compléter sa performance par la production locale d’énergies renouvelables comme le projet de la Bonne Maison en bois de Yann Arthus-Bertrand dont la mise en fabrication a été reprise par Gico en 2010.

Cette entrée a été publiée dans BBC et bioclimatique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>